Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
TERRITOIRES-EN-PAYSAGE.overblog.com

Albine VILLEGER, cogitation, inspiration, agitations scripturales et lignes horizontales de mots sans ego. Prédilections : Les territoires ont un langage, le paysage - Dans un monde de communication et d'image, quelle place pour le le silence en politique ?

Territoires de défense en paysage européen post Brexit

Publié le 7 Août 2016 par TerritoiresEnPaysage

Territoires de défense en paysage européen post Brexit

Petite-fille d'un militaire français - commandant dans l'armée de l'air - ayant épousé une jeune femme allemande entre les deux conflits mondiaux, à une époque où ces deux pays songeaient donc plus à faire la guerre que l'amour, mon ADN européen s'étonne (encore que ...) du peu d'empressement médiatique pour cette si malmenée Europe de la défense.

De l'immédiateté du Brexit sur nos états d'âme fédéralistes, il est souvent question ; de cette achèvement du rêve d'Etats-Unis d'Europe, il n'est même plus fait mention ; de nos misères diplomatiques à 27 qui ne fondent même pas une dictature du faible au fort, il n'est que constat d'illusion ...

Me revient en mémoire mes souvenirs d'étudiante en droit européen, en défense et sécurité internationale, mes tribunes engagées, mes apports et soutiens à des contributions thématiques ; le Brexit me réveille !

"L'Europe sera crédible lorsqu'elle pourra soutenir un effort de guerre pendant au moins un an". Ainsi s'exprimait le britannique Georges Robertson, en mars 2000, alors qu'il était secrétaire général de l'OTAN.

Dans cette drôle de guerre que nous menons contre un ennemi plastique, diabolique et tactique - mais peut-être pas stratégique, serait-ce notre force ? - où va notre Union en désunion du premier budget militaire des 27 pays membres ? L'un des premiers acteurs internationaux à réagir au Brexit aura été - est-ce un hasard ? - Jens Stoltenberg, secrétaire général de l'OTAN.

L'article paru dans les Echos le 26 juin (*) évoque qu'Angela Merkel promet de porter le budget de défense à hauteur de 2% du PIB. Also,müssen wir noch warten ?

(*) http://www.lesechos.fr/monde/europe/0211067907503-un-defi-de-plus-pour-leurope-de-la-defense-2009762.php

J'ai mal depuis longtemps à "mon" Europe de la défense ; j'aimerais ne pas y renoncer totalement !

Commenter cet article