Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
TERRITOIRES-EN-PAYSAGE.overblog.com

Albine VILLEGER, cogitation, inspiration, agitations scripturales et lignes horizontales de mots sans ego. Prédilections : Les territoires ont un langage, le paysage - Dans un monde de communication et d'image, quelle place pour le le silence en politique ?

Histoire de territoire (2) : il était une fois le paysage d'une métropole en Île-de-France ?

Publié le 26 Juin 2013 par TerritoiresEnPaysage

Et dans la journée d'étude consacrée à la place du paysage dans la métropole de demain, de regretter la saturation des parcs et jardins de Paris ; lancer une invitation à aller au-delà du périphérique pour une identité métropolitaine à découvrir et à partager, avec un maillage des transports en commun qui reste à réinventer puisque 60% de nos déplacements sont consacrés aux loisirs tandis que les choix d'aménagement sont pensés en fonction des usages professionnels. Redécouvrir le tourisme fluvial, en proximité de nos paysages franciliens, et parler d'itinéraires cyclables plutôt que de pistes cyclables, pour inviter au voyage, si modeste soit-il ... Puis nommer un itinéraire pour faire sens avec le territoire et réarticuler les secteurs ville / campagne. L'enjeu du paysage répond aux deux objectifs : l'usage et la biodiversité, un tandem, loin de l'oxymore économique auquel on veut parfois nous faire croire.

Et dans la journée d'étude consacrée à la place du paysage dans la métropole de demain, de regretter la saturation des parcs et jardins de Paris ; lancer une invitation à aller au-delà du périphérique pour une identité métropolitaine à découvrir et à partager, avec un maillage des transports en commun qui reste à réinventer puisque 60% de nos déplacements sont consacrés aux loisirs tandis que les choix d'aménagement sont pensés en fonction des usages professionnels. Redécouvrir le tourisme fluvial, en proximité de nos paysages franciliens, et parler d'itinéraires cyclables plutôt que de pistes cyclables, pour inviter au voyage, si modeste soit-il ... Puis nommer un itinéraire pour faire sens avec le territoire et réarticuler les secteurs ville / campagne. L'enjeu du paysage répond aux deux objectifs : l'usage et la biodiversité, un tandem, loin de l'oxymore économique auquel on veut parfois nous faire croire.

Commenter cet article