Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
TERRITOIRES-EN-PAYSAGE.overblog.com

Albine VILLEGER, cogitation, inspiration, agitations scripturales et lignes horizontales de mots sans ego. Prédilections : Les territoires ont un langage, le paysage - Dans un monde de communication et d'image, quelle place pour le le silence en politique ?

Territoires intercommunaux en Paysage de communication : Marketing territorial VS Marque de territoire

Publié le 24 Février 2013 par TerritoiresEnPaysage

Arrivée en N°3 des priorités pour les communicants publics - après la pédagogie sur l'intercommunalité et l'accompagnement aux changements structurels - dans l'enquête EPICEUM / ADCF, l'attractivité territoriale devient un objectif important des EPCI, et partant, des actions en communication.

Si la communication sur les atouts objectifs du territoire - infrastructures, foncier disponible, accessibilité, grands équipements, salons d'immobilier d'entreprise ... - ressort habituellement des actions de promotion en matière de développement économique, l'image du territoire suppose d'activer d'autres ressorts communicationnels, plus virtuels, publicitaires, émotionnels et pour lesquels les intercommunalités sont dans des situations très inégales. Certaines peuvent s'appuyer sur une identité historique, sociale et culturelle qui, sans pour autant dupliquer le territoire géographique de leur découpage institutionnel, contribue à construire une image qualitative. Elles mettent alors en place des démarches de marques de territoires, à l'instar de Angers Loire Valley, Only Lyon ...

D'autres inscrivent leur action dans un contexte de neutralité identitaire, avec des contours évolutifs sans véritable visibilité externe pour les investisseurs.

Pour autant, toutes sont dotées de la compétence en développement économique qui suppose la mise en place de dispositifs efficients de communication en matière d'attractivité territoriale.

Face à ce paysage intercommunal très diversifié, les comparaisons entre les uns et les autres laisse émerger une tendance chez les collectivités territoriales à ne plus réduire les marqueurs du territoire aux seuls paramètres économiques et partenariales avec les acteurs privés ; elles développent de plus en plus une attractivité de leur propre service public, en innovation et communication, en qualité et proximité. Un marketing des services qu'on peut retrouver en déclinant une charte graphique de marque aux différents services de la collectivité avec une adaptation spécifique pour chacun d'entre eux (transports, centre d'action social, centre de loisirs ...), à partir du logo commun (Pays de Lunel), ou bien en nommant l'attractivité multi-facettes de certains domaines "La culture en liberté" à Saint-Quentin en Yvelines ou bien encore en créant une marque eau à Evry Centre Essonne, l'eau de l'agglo, avec une identité visuelle et un partage de l'attractivité du territoire en ses nombreuses attaches avec l'eau (cf : billet du mois précédent sur ce blog).

Ces démarches s'ajoutent à celles du développement économique, à celles du marketing territorial partagé pour les projets de développement, tels le Grand Stade de rugby qui, dans sa phase de candidature avaient vu naître Oval'Eco (regroupement des entreprises avec la CCI), pour appuyer les actions des collectivités locales porteuses de la candidature, et maintenant du projet d'aménagement.

Le marketing territorial est toujours à la portée attractive des projets innovants et de la volonté en qualité locale du service public.

Territoires intercommunaux en Paysage de communication : Marketing territorial VS Marque de territoire
Lire la suite