Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
TERRITOIRES-EN-PAYSAGE.overblog.com

Albine VILLEGER, cogitation, inspiration, agitations scripturales et lignes horizontales de mots sans ego. Prédilections : Les territoires ont un langage, le paysage - Dans un monde de communication et d'image, quelle place pour le le silence en politique ?

Territoires de service public en Paysage de marketing et design

Publié le 10 Novembre 2013 par TerritoiresEnPaysage

" Vers un marketing des services publics locaux " ... Tel était l'intitulé d'une formation proposée par le CNFPT (Centre National de la Fonction Publique Territoriale) à l'INET (Institut National des Etudes Territoriales) de Strasbourg, durant trois jours, pour se consacrer à l'adaptation - ou pas - de l'offre du service public local à la demande sociale et sociétale. Les usagers sont-ils des consommateurs avides de services rendus ou des citoyens territoriaux vivant leurs envies de démocratie participative ?
Parler de marketing dans le temple de la fonction publique territoriale, voilà qui est audacieux, voire provocant. Et pourtant ... Nos services publics ne sont pas que cette nostalgie d'une french touch de bureaucratie et de conservatisme que certains nous caricaturent à longueur de démagogie elle bien conservatrice.
Nos budgets contraints imposent des choix et des arbitrages au plus près des territoires et des usagers : savoir anticiper, détecter et analyser la demande sociale pour préparer de nouvelles modalités de réponse, c'est la fonction revisitée du marketing amont - et non communication - à la déclinaison publique spécifique. Le marketing public n'est rien d'autre qu'une variable d'ajustement financier pour éviter de se disperser ; oui, il nous faudra faire des économies, non nous ne voulons pas y sacrifier la qualité du service public de proximité. Nous nous imposerons donc des réflexions en prospectives et stratégies pour rester l'essentiel de notre vocation "collectivité" et "territoriale". Collectivité, en ces temps de dépolitisation intellectuelle et de consumérisme individuel, le terme résonne agréablement aux tympans de l'intérêt général. Territoriale, parce qu'ils le valent bien, ces territoires d'ancrage parfois ingrat, urbains jusqu'à l'overdose de minéral qu'il nous faudra réinventer en végétalisation chaque fois que cela est possible.

Non bien sur, le service public n'est pas un produit à calibrer pour plaire à qui trouvera preneur ! Mais de même que le marketing territorial ne saurait vendre sans âme ni respect historique un espace géographique que chacun s'approprie à son image, nos services publics locaux ne peuvent s'imaginer en conception pré-emballée. Alors, le marketing stratégique vu comme la connaissance de l'évolution du territoire, des besoins des populations, dans une maîtrise de l'environnement et de l'impact de l'action publique, nul doute qu'il trouvera preneur chez les DrFin et les DRH. Oui, sauf que, qui connait l'évolution, les besoins, l'environnement ? L'élu, le fonctionnaire territorial, l'expert ? Un peu l'usager aussi ...Le marketing stratégique impose la prise en considération de ce trublion, nouveau venu dans nos relations externes au sein des intercommunalités, longtemps restés une mutualisation de moyens techniques au service des Mairies. Cette jeunesse de la relation abonné / usager est une chance à saisir pour inventer un service public local au design imaginatif et créatif, à l'innovation du partage de l'information. Bref, une pratique de la communication aval, pour conclure le processus public territorial, comme une passerelle entre la politique publique et ceux qui en sont les actionnaires, les citoyens-usagers.

S'inviter dans le champ des administrés suppose alors une bonne dose de modestie dans les approches citoyennes visant à l'efficacité du service public. Elle impose aussi de trouver les bons ressorts de mise en contact, loin des rigidités imposées par des communications formatées au canon de la rigueur du droit et devoir.

Réseaux sociaux, signalétique appétissante, QR codes, magazines visibles et portables à la porte de l'usager, gaming, représentation numérique, collaborative et interactive ... L'imagination rendra le service public proche de ceux qui sont en droit d'en activer un usage adapté à leurs besoins.

C'est ainsi que le design de service, autrement dit "dessine moi une politique publique" constitue un chemin d'innovation pour permettre une conception de service public empreint de fluidité et d'attractivité, là où la complexité et l'exigence d'usage sont présents.

Faciliter les relations administrations / administrés, après tout ce n'est "que" du management public en faisant de l'utilisateur le centre de la conception, indépendamment même de l'idée préconçue du dit service public.

Et au service public du territoire devenu attractif répond l'écho du marketing des services et du marketing territorial associant leurs forces vives d'une identité compétitive, au service de l'aménagement et du développement.

Territoires de service public en Paysage de marketing et design
Lire la suite