Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
TERRITOIRES-EN-PAYSAGE.overblog.com

Albine VILLEGER, cogitation, inspiration, agitations scripturales et lignes horizontales de mots sans ego. Prédilections : Les territoires ont un langage, le paysage - Dans un monde de communication et d'image, quelle place pour le le silence en politique ?

Territoires de lion en paysage de brousse

Publié le 30 Novembre 2014 par TerritoiresEnPaysage

Camp Hwange, novembre 2014

Premiers essais photos en noir & blanc pour deux personnages de la brousse zimbabwéenne fascinants : Naxha et Vusi, deux lions, l'un mâle dominant depuis plusieurs années, âgé de 12 à 14 ans, l'autre jeune lion de 7 ans, Vusi, appelé certainement à régner sur cet espace stratégique et qui pour l'heure suit son très respecté aîné. Lequel aîné assoit une réputation sans partage de roi sans conteste.
Pour la première fois, approche tracker d'empreinte à pieds, à marche très rapide car les lions avancent excessivement vite ; et soudain, à 10 mètres, fort heureusement, le guide, Harmesh fit preuve d'un oeil avisé et aiguisé ...Accompagné de Changa, son duétiste pour s'aventurer en exploration faunique. Changa a eu à connaître de très près ces deux félins ... Intelligents et bigrement gardiens de leurs prérogatives pour régner sur leur territoire. Ils avaient réussi à lui faire croire s'être sauvés, alors qu'ils étaient revenus sur deux chemins différents près du 4 x 4, chacun par un angle. Changa ne dût son salut qu'à sa radio pour que la rescousse escouade du Camp Hwange vienne le chercher. Naxha est précédé d'une réputation de cruauté et de capacité à venir à bout de n'importe quel autre animal, c'est l'un des rares lions qui s'attaque aux éléphants, certes bébé, mais éléphant tout de même, et entouré d'éléphants adultes eux ! Naxha ne plie jamais, ne recule jamais. Alors que Vusi, nous l'avions observé la veille, seul, près d'un point d'eau, au coucher du soleil, est serein, calme, se laisse approcher, contourner, semble considérer les hommes comme, si ce n'est des alliés, tout du moins des amicaux proches.

Sur le sol sablonneux et terreux beige ivoire, les deux lions étaient allongés de tout leur long, invisibles pour ainsi dire, paisibles car sereins de leurs forces à nulle autre pareille. Sans ce repérage au dernier moment, nous nous serions pris les pieds dans le tapis des lions ...Et là, j'imagine assez mal la scène "Euh excusez-moi Sieur Lion, je ne vous avais point vu". Nous nous sommes accroupis, attendant patiemment (l'observation de la faune sauvage en Afrique australe apprend la patience ...) ; mais un lion siestant ne bouge pas ... Enfin, si le vent changeant leur apporta une effluve nouvelle, la notre ; et là, nous avons compris qui ils étaient, forts, et qui nous étions, aussi forts que l'homme peut l'être quand il ne cède pas ... Le jeune lion Vusi avait pris le large, l'approche à pieds nous rendant aussi vulnérables que forts à ses yeux, l'homme est le dominant supérieur de la chaîne, enfin quand les lions ont envie d'y croire ... Car Naxha, lui, est resté assis, nous regarda fixement dans les yeux ; les yeux d'un lion dont la tête à la large crinière est aussi grande que vous même tout entier, ce regard là , à 10 mètres, ne s'oublie pas. Il force le respect, il vous force au sang-froid le plus absolu pour vous faire respecter. Naxha s'en est allé, mais avec le temps qu'il a choisi de prendre.

Et nous avons continué d'explorer cette brousse, en trouvant pour ainsi dire reposant la rencontre suivante, avec une hyène, mais ça, c'est une autre histoire ... Que je vous narrerai une autre fois, au pays des territoires sauvages, aux paysages de brousse si douce.

Territoires de lion en paysage de brousse
Lire la suite