Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
TERRITOIRES-EN-PAYSAGE.overblog.com

Albine VILLEGER, cogitation, inspiration, agitations scripturales et lignes horizontales de mots sans ego. Prédilections : Les territoires ont un langage, le paysage - Dans un monde de communication et d'image, quelle place pour le le silence en politique ?

Marketing territorial Made in Kalahari

Publié le 3 Octobre 2020 par TerritoiresEnPaysage

#Voyage2019

Le jour où … mes pas m’ont menée dans le Bushmanland - là où j’ai toujours voulu aller et m’attarder - loin de moi l’idée d’imaginer que j’y dispenserais une formation en marketing territorial !

Tsumkwe, quelque part « in the middle of nowhere » comme aime à le rappeler les Namibiens, avec ce je ne sais quoi d’humour africain, mâtiné du caractère austral au sud du continent, à la terre rouge et orange.

La chance sourit aux explorateurs audacieux, qui trouvent sur leurs chemins improbables – et aller seule à Tsumkwe avec les transports collectifs constitue en soi un concept d’imprévisibilité – des petits cailloux de communication, en la personne d’une linguiste sud-africaine, traductrice et médiatrice des langues, oeuvrant pour le développement de la communauté. Coïncidence des dates de séjour aidant, sympathie de femmes seules voyageant, et passion commune pour cette terre aride qu’est la Namibie auront contribué à des échanges quotidiens et des apprentissages réciproques de nos métiers. Se raconter suppose une bonne part de prétention et modestie mêlées, mais quand s’enchevêtrent un dictionnaire san-afrikaans-anglais pour enfants, des contes inspirés de la faune sauvage, un accompagnement à l’ouverture d’un compte en banque pour créer une page Facebook, alors, et bien alors … on n’est plus très loin du marketing territorial.

Ce territoire excentré est de nature à plaire à ceux qui - tout en voulant observer la faune sauvage – souhaitent appréhender la culture San, aux origines de notre humanité. AfricanTongue (*) accompagne les populations, par l’accès aux langues, et ensuite aux moyens de communication. Conteurs nés, hyper doués, ils pratiquent sans le savoir une forme de story-telling, et de là est née cette idée un peu folle de les familiariser avec le marketing territorial. Oui … mais … pour se faire accepter, il faut accepter d’abord de se raconter ; aussi ai-je choisi la voie de la lecture de l’un de mes contes (**) pour une première approche, très inquiète de leur réaction. A entendre « Le sablier du Kalahari », leur réaction fût à l’image de leurs attitudes pendant la formation, très concentrés, happés par le sujet, curieux, questionnant tant le conte, que le « marketing BtoB », « the global attractivness, User eXperience» etc. avec une vision bienveillante, intrigués par l’intérêt que je leur portais, et rassérénés par ce rapprochement ô combien surprenant entre la langue régionale bretonne et leur langue faite de clics, à la linguistique et sémantique musicales. Si une langue régionale, en Europe, a pu donner naissance à une « local brand », alors que la terminologie française signifie « fin de la terre », alors … tout est possible ! « Thanks a lot, it was very interessant ». Pleasure … tiens je vais aller voir les éléphants, ils s’approchent du point d’eau …

(*) https://www.facebook.com/AfricanTongue/

Lire la suite