Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
TERRITOIRES-EN-PAYSAGE.overblog.com

Albine VILLEGER, cogitation, inspiration, agitations scripturales et lignes horizontales de mots sans ego. Prédilections : Les territoires ont un langage, le paysage - Dans un monde de communication et d'image, quelle place pour le le silence en politique ?

Paysages mobiles pour circuler en Ville

Publié le 27 Août 2012 par TerritoiresEnPaysage

D'une maille rurale à un tricot urbain, la Cité de l'Architecture et du Patrimoine accueillait jusqu'à ce week-end l'exposition "Circuler, quand nos mouvements façonnent les villes". Thème passionnant, texte prometteur à l'entrée, quelques déceptions à l'avenant mais des surprises. Ainsi cette illustration qui date de 1913, et qui ressemble à s'y méprendre au concept élaboré 50 ans plus tard des Villes nouvelles, avec des espaces distincts et parfois superposés, dédiés aux différentes circulation : piétons, transports en communs, voitures ... Traduction dans certains espaces géographiques en banlieue, qui emportera des conséquences d'aménagement urbain très éloignés des objectifs du vivre ensemble qui leur étaient assignés. Création de lieux fermés, cloitrés sur leur unique destination mobile, enclavement des catégorie de populations ; actuellement, on ouvre, on aère, on remet tout le monde au même endroit pour une convivialité de la circulation qui n'isole pas les nomades que nous sommes tous devenus au fil du temps, quel que soit le temps et l'espace de notre trajet, d'un pas de ville à l'autre ou d'un quartier cheminant à la rue d'à côté. Nos mobilités contemporaines tracent les lignes d'un horizon territorial en mouvement permanent et assignent aux infra-structures une identité de non-lieu qui se double dune empreinte dans le paysage, fort durable elle. A nous de la métamorphoser en espace attractif, d'en faire un projet d'aménagement au regard de ce qu'elle peut donner à voir et qui nourrit notre regard déplacé au gré des enjeux de métier, de vie familiale, de besoin social, de respiration culturelle ... Mobilité minérale recherche paysage végétal pour croisement de décor urbain, et plus si affinité banlieusarde. D'une maille péri-urbaine à un tricot rural, à l'endroit du temps, à l'envers de l'espace, un réseau à tisser de coopération intercommunale plutôt que de cohabitation spatiale.

" La ville future, une solution hardie du problème de circulation " en 1913 (Harvey Wiley Corbett)

" La ville future, une solution hardie du problème de circulation " en 1913 (Harvey Wiley Corbett)

Commenter cet article